Paris-Saclay

LabEx SPS

Genopole Evry

CNRS



Accueil > Recherche > Developpement > Equipe M. Crespi

Thèses

Les ARN non-codants et la plasticité développementale de la racine

Bardou, F. (2013). Les AtNSRs, protéines régulatrices de l’épissage alternatif et du silencing post-transcriptionnel.

Jouannet, V. (2012). Cell biology and role of TAS3-derived trans-acting small interfering RNA during Arabidopsis thaliana development.

Laporte, P. (2008). Rôle dARN ne codant pas pour des protéines (npcARNs) dans la régulation de l’architecture racinaire. Thèse de Doctorat, Université de Paris XI, Orsay.

Jovanovic, M. (2008). MicroARNs : acteurs de l’architecture racinaire et de la réponse aux contraintes environnementales chez les plantes. Thèse de Doctorat, Université de Paris XI, Orsay.

Gonzalez-Rizzo Krasniansky, S. (2006). Rôle de la signalisation des cytokinines dans la formation des racines latérales et des nodosités chez Medicago truncatula. Thèse de Doctorat, Université de Paris XI, Orsay.

Chinchilla, D. (2003). Le rôle des ankyrine protéines kinases dans le développement végétal. Thèse de Doctorat, Université de Paris XI, Orsay.

Complainville, A. (2003). Le rôle du gène enod40 et de la communication cellulaire dans l’organogénèsede la nodosité. Thèse de Doctorat, Université de Paris XI, Orsay.

Charon, C. (1999). L’analyse de l’action d’enod40 dans la nodulation. Thèse de Doctorat, Université de Paris XI, Orsay.

Frugier, F. (1999). Identification et caractérisation de gènes impliqués dans la développement de la nodosité dans la symbiose Rhizobium meliloti/Medicago sativa. Thèse de Doctorat, Université de Paris VI, Paris.