Paris-Saclay

LabEx SPS

Genopole Evry

CNRS



Accueil > Recherche > Developpement > Equipe M. Crespi

Les ARN non-codants et la plasticité développementale de la racine

Le rôle central des ARNs dans le fonctionnement cellulaire a été sous-estimé jusqu’à l’avènement de la « transcriptomique ».En effet, chez tous les eucaryotes, la diversité des ARN non codants (ARNnc) dépasse de très loin ceux des ARN messagers codant pour des protéines. Ces ARNnc sont des régulateurs de l’expression génique, qui interviennent généralement par hybridation sur des séquences complémentaires de transcrits ou d’ADN.

 

Equipe de M. Crespi

 

Depuis une quinzaine d’années, les petits ARNnc (entre 20 et 24 nucléotides) sont apparus comme essentiels dans de nombreuses étapes du développement végétal et la réponse aux conditions de l’environnement. Le décryptage des mécanismes d’action et fonctions des longs ARNnc (régulation de la chromatine, de l’épissage alternatif…) en est encore à son début.

 

Notre équipe s’intéresse aux rôles des ARNnc dans la plasticité développementale de la racine. En effet, chez une espèce donnée, l’architecture racinaire dépend fortement du génotype et de l’interaction avec l’environnement. Les gènes codants pour des protéines étant très conservés, la diversité biologique et la plasticité développementale pourraient en grande partie dépendre des ARNnc et de leurs impacts sur l’expression génique.