Paris-Saclay

LabEx SPS

Genopole Evry

CNRS



Accueil > News

Un complexe de trois protéines PPR au moins est nécessaire à l’édition de dizaines de sites dans les ARN mitochondriaux et chloroplastiques des végétaux supérieurs

Dans un article récemment publié dans la revue PNAS, l’équipe de Claire Lurin à IPS2 révèle qu’un complexe de trois protéines PPR au moins est nécessaire à l’édition de dizaines de sites dans les ARN mitochondriaux et chloroplastiques des végétaux supérieurs.


L’édition des ARN des organites chez les végétaux convertit des centaines de cytosines spécifiques en uridines. Depuis sa découverte, cette modification post-transcriptionnelle est restée très énigmatique. De nombreuses protéines, et en particulier les protéines PPR, sont maintenant connues comme nécessaires pour l’édition. Dans ce travail, nous montrons que les membres d’une sous-famille de protéines PPR (environ 60 protéines) nécessitent une coopération avec 2 autres protéines de la famille pour former des complexes d’au moins 3 protéines PPR impliqués dans l’édition. Nos résultats s’appuient sur une analyse de génétique inverse originale couplée à une analyse fine en RNAseq du transcriptome des organites. Sur cette base, nous cherchons maintenant à identifier les pièces manquantes de l’éditosome grâce à l’identification de régulateurs et à comprendre comment l’édition des ARN des chloroplastes pourrait impacter la régulation d’un complexe photosynthétique.